Flash ! Prise en charge de la régie par Wim Geysen Producties. Polly Wants a Cracker Story: A. M. Rowling
Director: Linda Loveless

Running Time: About 3 hours and 15 minutes including interval.
The Tragedy Of Antony & Cleopatra Story: William Shakespeare
Director: Alexander Priest

Running Time: About 2 hours and 45 minutes including interval.

La Femme de l’Ombre

une variation théâtrale basée sur des textes inédits issus du reportage photo « les Hommes de l’Ombre » de Claire Allard

« « La femme de l’ombre » est née de la proposition d’un metteur en scène de transposer mon livre « Les Hommes de l’ombre » au théâtre. Ce livre raconte et met en lumière les techniciens de spectacle : reportage réalisé entre 1997 et 2017. Il résume l’histoire de ce reportage en présentant tous les métiers techniques qui œuvrent au bon déroulement d’un spectacle.
Cette pièce de théâtre permettrait au public de prendre réellement conscience de la vie d’un artiste (à travers mon expérience) et la collaboration entre artistes et techniciens. (en se servant des photos et des anecdotes récoltées durant ces 20 années). L’idée première serait de montrer une comédienne sur une scène sans décor, seule, dans son lit avec tous ses outils de création autour d’elle et racontant ses 20 ans de recherches. Au delà de ça, notre volonté serait de faire participer entièrement les techniciens à cette mise en scène. Par exemple, la comédienne dans ses réflexions interpellerait l’éclairagiste pour lui poser des questions pratiques. L’idée serait de montrer au public qu’un spectacle, ce n’est pas uniquement une personne mise en lumière sur scène. Spectacle qui aurait une dimension éducative et pédagogique pour le public, celui-ci devant se retourner sur son siège pour voir et entendre les techniciens répondant à la comédienne sur scène, mais sujet traité de manière humoristique, poétique, provoquant la réflexion chez le spectateur sur plusieurs problématiques de notre société : la place et la condition de l’artiste, les réalités de vies des techniciens, leurs conditions d’existence, tout ce à quoi nous sommes confrontés, nous, les travailleurs du secteur culturel et artistique : tout ce travail réalisé dans l’ombre dont le spectateur n’a pas conscience.La crise sanitaire a levé le voile sur nos réalités de vies : statut et protection sociale précaire, lendemain incertain et aussi incompréhension entre artiste et technicien. Une volonté à décrire une fiche technique complète de l’envers du décor auquel le public n’a jamais accès. Au delà de ça, il y aurait également une dimension « homme/femme ». En effet, ma volonté de travailler ce sujet est parti de ma décision en tant qu’artiste femme de ne travailler qu’en milieu masculin toute ma carrière. Poser un regard de femme sur des milieux essentiellement masculin. Notre volonté est aussi de montrer à quel point la parole des femmes est plus difficile à faire entendre dans ce monde d’hommes.

Il nous a semblé comme une évidence d’associer l’ATPS à cet appel à projet.

http://www.atps.be/

Lorsque ce metteur en scène m’a proposé son idée de transcrire mon livre en pièce de théâtre, cela m’a paru comme la continuité de tout le travail que j’ai accompli durant toute ma carrière. Faire comprendre au public ce que sont nos métiers de la création et de la technique.
L’ATPS a tout de suite répondu par l’affirmative à ma proposition de collaborer sur ce projet. D’autant qu’ils ont une section « scénographie ».
Leurs conseils et leur infrastructure administrative nous seront d’une précieuse aide pour avancer de manière correcte sur le projet.
Mes expositions, essentiellement en France, rencontrent un beau succès auprès d’un public non averti sur le sujet. En effet, le public vient souvent me trouver après la visite pour me dire à quel
point il ne se doutait pas qu’il se passait tout ça derrière les rideaux. Quant aux techniciens, je reçois des messages de remerciements pour me dire à quel point ils sont contents, que grâce à mon livre, leurs familles a en in compris ce qu’ils faisaient comme métier. » (dix Claire Allard)

Partager

0 comments on “La Femme de l’Ombre

Comments are closed.